Le train ralentit pour entrer en gare. Il est tôt, après avoir dormi pendant une grande partie du trajet, je me suis réveillé il y a un quart d'heure environ. Le temps de me rafraichir et de lire un peu. Le train est vraiment un emplacement pour lire, j'ai même fini par ne plus ressentir le mal des transports à force de pratiquer. L'annonce de la gare vient d'avoir lieu. Comme les quelques voyageurs qui descendent ici, je rejoins la porte et j'attends fébrilement. Le bruit si particulier signalant que le déverrouillage des portes se fait entendre. Une femme devant moi ouvre la porte.

Je sors enfin. Je regarde autour de moi et me rappelle que je ne lui ai pas donné le numéro de ma voiture. Je la cherche un instant au hasard dans la foule. Je croise au passage des couples qui s'enlacent ; j'aime l'ambiance des quais de gares. Je finis par l'appeler, elle est à l'autre bout du quai. Je presse le pas, comme si chaque minute comptait déjà. Enfin je la vois, si belle. Nous nous sourions, alors que je ne savais pas trop si j'allais oser, elle m'embrasse. Nous quittons le quai comme si nous avions toujours été ensemble, c'était notre première rencontre.