Il est vrai que depuis que j’ai décidé de garder pour moi ce que j’étais en train de construire, je suis moins prolixe. Parfois, comme aujourd’hui, il m’arrive de regarder les visites de ce blog. Régulièrement, les moteurs de recherche envoient quelques âmes égarées en ces lieux. La plupart des mots-clés laissent ressentir des doutes, une certaine détresse. Ils me laissent penser qu’échouer ici n’est pas si malvenu pour ces visiteurs. Si certaines histoires personnelles peuvent trouver une résonance dans mes mots alors tout ce qui a été écrit ici doit perdurer.